dimanche 22 novembre 2015

La tuile

Au clou ...
Après m'être longtemps refusé à rédiger un article concernant mes vicissitudes personnelles, je me décide à franchir le pas, histoire de tenter d'évacuer une partie de ma frustration, à défaut de trouver toutes les réponses. Voilà donc maintenant 3 mois que mon dos me fait des misères ... Cela a commencé par un bon lumbago au retour des vacances, mi-août. Un de plus dans ma longue collection, puisque c'est une faiblesse récurrente chez moi, qui passe pourtant généralement assez vite, grâce notamment au vélo.






 
Mais ce dernier s'avéra assez tenace et prononcé et fut hélas suivi de douleurs sciatiques. Une nouveauté dont je me serais bien passé ... Après quelques semaines de déni, du style "ça va passer" ou "je soigne le mal par le mal", et la douleur ne s’atténuant pas, il a bien fallu se rendre à l'évidence, avec l'aide d'une IRM sans équivoque : double hernie discale, la tuile !


Me voilà donc contraint de "faire le mort" pour un moment : après avoir stoppé par la force des choses le volley et la course à pied depuis la rentrée, voilà également que le vélo m'est proscrit pendant (au moins) un mois ! Au lieu d'aller humer l'air frais de la campagne (voire subitement très frais d'ailleurs !), je squatte depuis quelque temps les cabinets de kiné et d'acuponcture, histoire d'essayer de soulager cette douleur lancinante dans la fesse et la cuisse, handicapante au quotidien et usante moralement.
Infiltration ? Ce n'est pas exclu ... Opération ? Je m'y refuse pour l'instant, ces 2 options donnant des résultats pour le moins aléatoires. La théorie voudrait que les hernies finissent par être phagocytées par des macrophages, faisant ainsi disparaître la pression sur les racines nerveuses et consécutivement, la "sciatalgie" occasionnée. Mais combien de temps va prendre cette résorption ? That's the question, à laquelle personne ne se risque à répondre.
Les causes ? Je paie probablement mes longues années basket, faites de sauts, de courses hachées par de nombreux changements de direction, auxquelles sont venues s'ajouter quelques années de badminton, de volley et de jogging. Un besoin vital de me défoncer sainement qui m'a toujours habité et qui me fait dire aujourd'hui que l'on vit et l'on "meurt" par le sport, pris en étau dans un piège sans véritable issue : on ne connaît que trop bien les risques d'une vie sédentaire et d'une mauvaise alimentation, mais y remédier en menant une vie de sportif expose le squelette à des traumatismes à long terme parfois bien douloureux ...
Ma patience est donc mise à rude épreuve, entre bouillonnement d'énergie non dépensée et moral en dent de scie. C'est la 1ère fois que je suis contraint à un break forcé aussi long : j'ai la chance c'est vrai de n'être que rarement malade. Mais il faut l'avouer aussi, cela engendre inconsciemment une sorte de sentiment d'invulnérabilité qui vole subitement en éclats : pas facile à accepter ... Sans parler des nombreuses incertitudes et craintes concernant mes activités sportives à venir qui me turlupinent sérieusement : quand pourrai-je les reprendre, lesquelles serai-je autorisé à pratiquer, et à quelle intensité ??? 

Et dire que j'allais taper tous mes records cette année, en franchissant la barre des 13 000 km et en approchant au plus près, mais sans le dépasser, le cap des 200 000 m D+. Quel dommage !... Ceci dit, en ces temps terriblement funestes où participer à un concert ou boire un pot entre amis peut vous coûter la vie, je relativise aisément mes petits soucis et ma frustration un brin nombriliste qui semblent comparativement bien dérisoires ...

Du coup, je n'aurai plus grand chose à raconter, mon blog va donc se trouver lui aussi au point mort. Amis lecteurs, il va falloir vous replonger dans la série des Tintin ou des San Antonio ! Désolé ...

Quelques idées de parcours, en attendant ...

J'espère à bientôt, là-haut dans la montagne !

51 commentaires:

  1. Bon courage Lionel. Mon mari a eu une hernie discale en 2007 (douleurs violentes affectant le sommeil, arrêt de travail etc ) ; pas d'opération, il a pu reprendre l'activité au bout de deux mois environ. Il manque de souplesse mais ça ne l'embête plus.
    De mon côté je comprends fort bien quand tu parles de la perte "de ton sentiment d'invulnérabilité" ... ce sont les termes que j'ai utilisé lors de mon pépin de santé en 2013 et c'est la chose que j'ai eu le plus de mal à accepter (d'ailleurs, pas sûr que j'ai accepté ça !!! Je me suis juste débrouillée pour l'oublier un max)
    Les gens vous disent d'en profiter pour se reposer, faire ce qu'on ne fait pas d'ordinaire ... comme si il s'agissait de "vacances" ... ils n'y comprennent rien, c'est une punition !!!! Certaines "distractions " marchent quand même et font passer un peu le temps ... Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me souviens de ton pépin de santé, assez grave d'ailleurs comparé au mien ... Je suis puni comme tu dis, mais l'être à cette saison plutôt qu'en été m'aide un peu à l'accepter ... en attendant des jours meilleurs. Merci Brigitte pour ton commentaire !

      Supprimer
  2. Toutes mes pensées en tant que multi tuiles pendant des années ! Maelig

    RépondreSupprimer
  3. Pas cool comme situation. Bon rétablissement Lionel. Jacky

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jacky. Pas facile de ne rien pouvoir faire !

      Supprimer
  4. Courage conscrit, tu as tout l'hiver pour te retaper. Le printemps te retrouvera sûrement sur ton vélo. Valérie

    RépondreSupprimer
  5. Bon courage, il y a certainement un moyen de guérison, on croise les doigts et aux beaux jours de te revoir sur le vélo. Marceau

    RépondreSupprimer
  6. Une fois de plus nous avons admiré, Dany et moi, le texte de ton récit de ce dimanche.... le sujet était bien différent de celui que tu abordes chaque dimanche mais la construction de l'exposé, le détail des événements ainsi que la relativisation de la situation nous ont tenu en haleine jusqu'à la fin.

    Nous voulons, par ce petit mot, partager (un peu) tes questionnements sur ton avenir sportif et te dire que nous pensons à toi .

    Bonne patience et courage pour les semaines qui viennent.

    Amicalement

    Les Daniels

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce message éminemment sympathique, qui me touche vraiment. Je suis comblé que ma prose vous captive à ce point !

      J’espère évidemment reprendre ma plume au plus vite, et rêver à nouveau du Ventoux !!!

      Toutes mes amitiés

      Supprimer
  7. Ah mince! Bon courage Lionel, l'attente va être longue mais le corps a besoin de se reposer de temps en temps! J'espère que tout va s'arranger... À très bientôt. Yann G.

    RépondreSupprimer
  8. Eh bien ! Je préfère quand tu nous dis tranquillement que tu as parcouru 130 km en un temps que je n'ose même pas imaginer ! Courage, tu as tout l'hiver pour te soigner et on croise tous les doigts pour toi. Après la pluie, le beau temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ! J'espère pouvoir soigner avec un peu de skating ... Mais c'est pas gagné.

      Supprimer
  9. Tu as fait une belle année, "repose"toi un peu cet hiver, quelques balades à pied, tranquille, le sportif que tu es va vite récupérer. La hernie se déclare souvent lorsqu'il y a une différence de gainage entre les lombaires et les abdominaux. A bientôt Olivier K.

    RépondreSupprimer
  10. Bon courage à toi...
    C'est tout de même un peu moins frustrant que ça arrive à cette saison. Tu vas avoir l'hiver pour récupérer.
    Je compatis en tout cas, pour être passé par là également. Mes soucis de ménisque et une hernie discale pour moi aussi, m'ont privés de course à pied. Je suis en sursis mais je peux tout de même continuer le vélo.
    J'espère pouvoir t'accompagner à nouveau sur une de tes sorties (enfin, sur une petite partie...). D'autant plus que je viens de commander un nouveau vélo...
    Frédéric C

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tu m'enverras une photo et les détails de la bête ! A bientôt.

      Supprimer
  11. Bon retablissement tu as tellement d anecdotes a nous raconter que mêmê un peu de repos forcé tu pourras nous faire voyager.
    Pacience et a bientôt dans le NORD.
    Bizzzzz Marie-titine.


    ence et a très bientôt dans le NORD bizzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie-Titine pour ce message !!! J'espère que de ton côté l'heure du fameux "Vas-y Franky" se rapproche !!! Bises

      Supprimer
  12. Bon courage Lionel! Je suis passée par là... Delphine D.

    RépondreSupprimer
  13. Sale coup... le plus dur va être de rester calme le temps réellement nécessaire... Bon courage à toi. Michel A.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt inhabituel, mais pas vraiment le choix ... Merci Michel !

      Supprimer
  14. Au plaisir de revoir tes récits rapidement !

    Bon rétablissement ! Aurélien B.

    RépondreSupprimer
  15. Courage même si c'est facile à dire... En espérant que tu puisses rapidement te retrouver là haut sur la montagne. Patrick G.

    RépondreSupprimer
  16. La tuile, j'espère que tu vas vite t'en remettre. La période hivernale est plus propice au repos forcé. Profites en pr peaufiner ton goût pr de bonnes bouteilles au coin du feu. Pensées positives... Oliv'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Oliv'. Quant à toi, le programme d'entraînement va être chargé si tu t'inscris au Paris-Londres ...

      Supprimer
  17. aïe! c'est ce qu'on peut appeler une belle vacherie, nous te souhaitons bon courage et un prompt rétablissement. Bon courage donc et surtout, soigne toi bien. J-Pierre P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci J-P, j'ai bien conscience que mes soucis sont bien dérisoires comparés aux vôtres. On pense à vous...

      Supprimer
  18. Coucou Lionel,
    Petit message rapide, j'ai lu ton blog...
    Je peux comprendre ta frustration, ton "bouillonnement d'énergie" que tu dois contenir, mais on doit rester positif (c'est toujours facile à dire je sais) quand on sait ce qui arrive autour de nous...
    Tu sais, je ne connais qu'une seule personne qui approche les 13 000 km en vélo et les 200 000 m de dénivelé, c'est toi !
    Alors, ne pas oublier d'utiliser l'hiver pour une préparation obligatoire de nouveaux parcours pour l'année prochaine, j'ai hâte que tu reprennes ta plume !
    Beaucoup de courage en attendant !! Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ronge mon frein et espère rapidement pouvoir repartir de l’avant. Quand je réécrirai, ce sera bon signe ! Merci pour ton message sympa !

      Supprimer
  19. Courage Lionel...C'est pas cool en effet tes soucis de hernies...Il y a une foule de techniques de soins plus ou moins différentes médicalement parlant. Je dis ça car Miss Vaness est un peu dans le même cas que toi mais en beaucoup moins important au terme de l'analyse de l' IRM... Bon c'est sûr que chaque cas est différent, car entre les différents avis des spécialistes qui proposent différentes techniques de soins .... ce n'est pas toujours facile de savoir où aller...Bon c'est une pathologie qui est très courante chez les musiciens professionnels qui ne font pourtant pas de sport pour 80% d' entre eux... et le seul truc que je peux dire, c'est que si tu peux retarder par des techniques de rééduc adaptées l' opération, fais le à 100%...L'opération restant le dernier rempart possible... qui marche en effet bien mais bon.... Courage en tous les cas Lionel et garde le calme dans la tête si tu peux....hi. Pascal B.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai bien comp^ris, l'opération réduit les douleurs sciatiques mais provoquerait des douleurs lombaires persistantes... Pour l'instant je ne l'envisage pas et j'espère être soulagé avant ! L'acuponcteur se veut positif et me dit qu'il en a vus des bien plus handicapés que moi ... Wait and see ! Merci de ton soutien Pascal !

      Supprimer
  20. Salut Lionel, repos forcé difficile pour toi de stopper la machine, mais il le faut bon courage, et à se revoir à Quiévy . Patrick D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Patrick. Quand je reviendrai j'aurai les crocs !

      Supprimer
  21. Slt Lionel coup dur mais bon rétablissement à toi a+. Denis P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Denis ! Il y a plus grave dans la vie, mais cela me fait bien ch... quand même ! A bientôt !

      Supprimer
  22. Bon courage ! Michèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Michèle ! Du coup c'est sûr pas de zumba pour moi !!!

      Supprimer
  23. Un amical Bonjour d'un de tes amis de Quiévy. J'ai appris que tu avais des petits soucis de santé. Je te souhaite un prompt rétablissement.
    Jean Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour J-Claude. Merci pour ce sympathique message ! Une belle hernie discale qui me fait souffrir depuis un moment. J'espère voir enfin le bout du tunnel ! La vie sans vélo, c'est pas rigolo !!! Amitié aux copains du club, à bientôt.

      Supprimer
  24. Salut Lionel. Je te comprends....je souffre depuis plusieurs années d'une sciatique due au départ à une hernie qui s'est résorbée comme par enchantement mais l'usure des disques me coince régulièrement le nerf. Je fais des exercices de gainage pour éviter l'opération. Courage.... Annabelle

    RépondreSupprimer
  25. Et bien mon pauvre. Triste nouvelle. Et comme tu le sais je te comprends tout a fait ayant moi aussi une hernie discale avec pincement du nerf sciatique. Pas d'opération qui, comme tu le soulignes, n'est pas la solution au problème. Mais des exercices de gainage journaliers. Malheureusement pour moi la position de vélo de route pince le nerf donc ... j'ai dû arrêter. Par contre aucun symptôme en VTT. Et du coup c'est là dessus que je me rabats pour mes besoins sportifs. Même en vélo de descente ça fonctionne. Et puis la piscine aussi !!! En tout cas je suis de tout coeur avec toi et te souhaite le meilleur rétablissement possible !!! A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Olivier. Je ne pense pas me mettre au VTT à l'avenir, ni à la guitare d'ailleurs. J'attends avec impatience les jours meilleurs.

      Supprimer
  26. Salut Lionel, bon courage. J-Charles

    RépondreSupprimer
  27. Je viens de lire ton blog... Je ne peux que te souhaiter bon courage... Et surtout à Zaza !!!�� Tu as des talents de narrateur, trouve vite une autre thématique... Les vins par exemple ? Je t'embrasse et j'espère que tu vas vite repratiquer ! Delphine Th.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, merci ... Pour l'instant Zaza tient le coup, je fais de mon mieux pour juguler mon trop plein d'énergie !

      Supprimer
  28. On se voit tous les jours mais j'y vais quand même de mon petit commentaire. Je vois que tu es soutenu par beaucoup de personnes qui sont touchées par ton récit même s'il n'est pas sportif. C'est la preuve que ta prose est agréable à lire. Pourquoi ne te lances-tu pas dans l'écriture pendant cette période d'abstinence sportive? Je suis sûr que tu ressortiras plus fort de cette "épreuve" et que tu auras oublié ces désagréments d'ici un ou deux mois. Bon courage à toi et Isabelle en attendant.
    Eric

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lapin ! Malheureusement je n'ai plus grand chose à raconter !... Alors vivement dans un ou deux mois ...

      Supprimer